Parution Saint-Dizier Mag

Posté le 24/07/2015 | 0 commentaire

Parution Saint-Dizier Mag

Apprendre à vivre l’ici et le maintenant

Depuis début avril, une nouvelle activité d’entreprise s’est installée dans les locaux de l’Espace Créateurs d’Entreprises de Saint-Dizier : « Joséphine Maillot-Cordaro, accompagnement et relation d’aide, coach de vie ».

   Le coaching ou l’accompagnement est un processus d’aide auprès des personnes de tous âges qui rencontrent un mal-être ou des difficultés dans leur vie personnelle, familiale ou professionnelle.  Il consiste en un travail basé exclusivement sur l’instant présent et vise à ce que les individus trouvent les ressources nécessaires à leur bien-être. Cette méthode de psychothérapie, aussi appelée analyse transactionnelle, a pour objectif de permettre une prise de conscience ainsi qu’une meilleure compréhension de « ce qui se joue ici et maintenant ».
Directrice de l’établissement secondaire l’Assomption Saint-Dizier pendant plusieurs années,  Joséphine Maillot-Cordaro a entrepris une belle reconversion et entame aujourd’hui sa 3
e année de formation à l’École d’Analyse Transactionnelle de Paris en vue d’obtenir, à l’issue des 5 ans de formation, le Certificat de Psycho Praticien. La création de son entreprise est l’aboutissement d’un projet auquel elle aspire depuis longtemps. Son expérience de chef d’établissement a été un terrain de pratique très riche qui lui a permis d’affirmer sa sensibilité et son envie d’aider les autres.

Ecoute et confiance

   En ce qui concerne  les démarches et le déroulement des séances, la première rencontre est souvent consacrée à l’écoute «  Les personnes ont besoin de s’exprimer », explique-t-elle. Elle permet d’établir une estimation des besoins et aboutit à la création d’un contrat de séance entre le coach et le client. Si les séances durent en moyenne une heure, leur nombre et leur fréquence dépendent des besoins et des problématiques de chacun.  Mais demander et accepter une aide extérieure n’est pas toujours facile et ce type d’accompagnement n’est bénéfique que si la démarche est « volontaire et personnelle », souligne-t-elle, tout en reconnaissant la difficulté de l’initiative. « Mon rôle est de guider les individus en les aidant à prioriser leurs problèmes et de leur donner des clefs pour qu’ils se sentent mieux. Ensuite, les personnes sont libres d’en faire ce qu’elles veulent.  Je n’ai ni à juger, ni à influencer.», explique Joséphine Maillot-Cordaro. Si le respect du secret professionnel et de la déontologie de son métier sont par ailleurs deux valeurs qui lui tiennent particulièrement à cœur,  elle insiste également sur la confiance qui doit être instaurée dans cette relation, puisqu’il s’agit de « faire alliance  » avec l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *